Infos utiles

Le mécénat de compétences avec Kodiko

Qu’est-ce que le mécénat de compétences ? Comment s’organise-t-il chez Kodiko ?

Qu’est-ce que le mécénat de compétences ? Quelles formes peut-il prendre ? Pourquoi proposer du mécénat de compétence à ses salarié-es ? Et surtout, comment s’organise-t-il chez Kodiko ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans cet article. 

En novembre 2021, le secrétariat d’État chargé de l’économie sociale, solidaire et responsable publiait un Guide pratique du mécénat de compétences. Preuve que cette forme de don est importante et prend de l’ampleur. 

Dans ce guide, le mécénat de compétences est défini comme un don en nature : « il s’agit pour une entreprise de mettre des collaborateurs à disposition d’un organisme d’intérêt général [comme l’Association Kodiko, par exemple], qui vont mobiliser pendant un temps leurs compétences ou leur force de travail ». C’est donc un engagement pendant le temps de travail des salariés, ce qui le distingue du bénévolat qui est un engagement citoyen sur son temps personnel. 

Les possibilités sont alors multiples, allant d’une courte mission d’une demi-journée, de quelques heures dans le mois à une mission de longue durée dans la limite de 3 ans. 

Cette forme de mécénat n’est pas l’apanage des grands groupes, comme le montre la diversité des formes d’engagement, et toutes les entreprises même petites et moyennes (TPE, PME, Start-up…) peuvent le proposer à leurs salarié-es et bénéficier des avantages d’un tel engagement.  

Le mécénat de compétences pour donner du sens 

Le mécénat de compétences est en fait un dispositif doublement gagnant, voire triplement gagnant. 

Dans un premier temps, les collaborateurs et collaboratrices qui participent à une mission trouvent du sens dans leur quotidien professionnel, 37 % des salariés impliqués estiment que l’expérience les a remotivés dans leur travail

57% des salariés en mécénat estiment avoir acquis de nouvelles compétences.

Source : IFOP, baromètre du mécénat de compétences 2ème édition

C’est l’occasion aussi pour elles et eux de faire de nouvelles rencontres, que ce soit au sein de leur entreprise, d’autres entreprises ou dans la structure d’engagement. 

Un dispositif gagnant aussi pour l’entreprise qui le propose à ses salarié-es puisque cela renforce la cohésion des collaborateurs. C’est aussi une façon de montrer l’engagement et les valeurs de l’entreprise ainsi que d’accroître son impact social. 

77% des salariés en mécénat notent que l’expérience a augmenté leur attachement à l’égard de l’entreprise.

Source : IFOP, baromètre du mécénat de compétences 2ème édition

Et enfin, c’est une expérience bien évidemment gagnante pour l’organisme qui en bénéficie. Chez Kodiko, qui a pour mission d’accompagner les personnes réfugiées dans leur insertion professionnelle en France, ce sont les participant-es à notre programme qui profitent de l’engagement des salarié-es qui leur font découvrir les codes du travail en France, créent du lien, les aident dans leur insertion.

L’engagement des collaborateurs avec Kodiko 

Si on en entend de plus en plus parler, le mécénat de compétences n’est pas une pratique nouvelle. Depuis 6 ans c’est grâce à elle que Kodiko a pu accompagner plus de 1000 personnes réfugiées dans leur insertion socio-professionnelle en France. Par la même occasion, ce sont plus de 1000 salarié-es qui ont été formés et accompagnés par l’Association pour développer et mettre en pratique leurs qualités d’empathie ainsi que de compréhension.

Pour 87 % des salarié-es, le programme leur a été utile à prendre du recul, mieux comprendre la complexité des relations interpersonnelles et des parcours de vie.

Source : Rapport d’impact 2021 de Kodiko

Chez Kodiko, le-la salarié-e mobilise « ses savoirs, savoir-faire et savoir-être » au profit du projet de la personne réfugiée qu’il ou elle accompagne. Concrètement, c’est un engagement à raison d’1h30 toutes les deux semaines, sur son lieu et temps de travail, pour accompagner individuellement une personne réfugiée. Kodiko forme et accompagne les salarié-es volontaires à l’interculturalité, à l’instar d’Anissa Thevenard-Heddad, Responsable Développement Ressources Humaines chez SUEZ :

« La formule que propose Kodiko permet d’allier une activité professionnelle et un engagement. On se retrouve face à une personne et ses propres problématiques, qui a vécu des choses compliquées et qui a besoin de se reconstruire et de recréer une nouvelle vie en France, ce qui n’est pas évident. Néanmoins, l’équipe de Kodiko ainsi que les bénévoles sont présents pour nous appuyer et répondre à nos interrogations. En participant, on fait la rencontre de personnes qui sont dans des univers complètement différents, qui nous accordent leur confiance et, au-delà des réussites partagées, on s’enrichit mutuellement. »

S’il restait à vous convaincre de prendre la route du mécénat de compétences… 

Beaucoup d’avantages donc à se lancer dans le mécénat de compétences (et pourquoi pas chez Kodiko ?) Mais s’il en fallait un dernier, le mécénat de compétences ouvre droit à un avantage fiscal. Concrètement, comme pour toute action de mécénat, le « don » de compétences de l’entreprise ouvre droit à une réduction d’impôts de 60% du montant du salaire chargé du salarié mis à disposition. Cet avantage est accessible à tous les types d’entreprises, sans montant minimum de don. 

Vous souhaitez vous engager ? 

Rendez-vous sur notre page Entreprises, téléchargez notre présentation et contactez-nous