Return to site

 

Interview de Frédérique Granado, Directrice de la Responsabilité Sociétale de Sanofi France

· Nos partenaires

Le fait d’aider quelqu'un à mieux se connaître et à mieux nous comprendre permet de nous interroger nous-mêmes sur notre situation ou notre société.

  • Quelles sont les grandes orientations de la RSE chez Sanofi ?

“Comme vous le savez, Sanofi est un acteur important de la santé, qui est présent dans plus de 100 pays. La responsabilité sociétale de notre entreprise s’articule autour de trois axes majeurs :

  • l’accès à la santé pour tous, et en particulier pour les personnes les plus vulnérable
  • l'environnement, nous avons pris des engagements pour améliorer notre empreinte environnementale en réduisant nos émissions de CO2, diminuant notre consommation d’eau ou encore recyclant les déchets ;
  • et, l’engagement auprès des différentes communautés avec lesquelles nous interagissons pour une croissance plus inclusive.

En France, nous avons un plan sur 3 ans qui s’inscrit vraiment dans cette dynamique de croissance plus inclusive autour du handicap, des jeunes des quartiers en difficulté, de l'accompagnement de nos collaborateurs touchés directement et indirectement par le cancer et de l’insertion des personnes réfugiées.”

  • Pourquoi avoir choisi de travailler avec Kodiko ? Et pourquoi Sanofi nous fait confiance ?

“Depuis un certain temps, nous réfléchissions à accompagner l’intégration économique et sociale des réfugiés en France pour favoriser leur inclusion. Nos collaborateurs s’interrogeaient eux-mêmes sur la meilleure façon d’aider ces populations qui vivent dans des conditions difficiles de déracinement, de pertes de repères. Pour retrouver un emploi, ces personnes ont besoin de comprendre les particularités culturelles, les codes de l’entreprise et les modes de travail de notre pays...

Ce partenariat avec Kodiko est le résultat d’une belle rencontre avec des personnes, Cécile Pierrat Schiever, les cheffes de projets, une équipe très engagée, enthousiaste et très professionnelle. On a envie de les accompagner !

Cela fait un an et demi que nous travaillons avec l’association et une trentaine de collaborateurs ont déjà accompagné des bénéficiaires.

Je trouve que le programme permet des échanges très enrichissants, il nous fait sortir de notre zone de confort, ce qui est nécessaire. Le fait d’aider quelqu'un à mieux se connaître et à mieux nous comprendre permet de nous interroger nous-mêmes sur notre situation ou notre société.

Il s’agit d’un partenariat très ancré dans notre entreprise et nous n’avons eu aucune difficulté à recruter des parrains pour les promotions à venir ! A titre personnel, j’accompagne un réfugié et je suis très contente. Cela me permet de mieux comprendre ses attentes et sa culture pour lui transmettre nos propres codes. En fait tout cela se fait très naturellement ! “

  • Pourquoi les entreprises ont intérêt à intégrer ce type de programme ?

“Cela donne beaucoup de sens à notre action sur le terrain, à notre quotidien.

Et puis, ce programme est très fédérateur pour nos salariés. Nous avons une collaboratrice très engagée, très impliquée, Catherine Lévy, qui coordonne le programme bénévolement à mes côtés. Lorsque Catherine a réuni pour la première fois les tuteurs, on ne se connaissait pas bien. Mais très vite ce projet commun fédère, facilite l’échange et le partage d’expertises pour finalement, mieux nous connaître.

C’est également intéressant car cet accompagnement requiert de travailler sur les codes professionnels, que l’on oublie, que l’on ne voit plus, car on baigne dedans. De plus, c’est important de prendre du recul sur nos pratiques et progressivement, d’aider les autres à mieux se comprendre, être plus altruistes. Cela crée de belles histoires. L’une de nos collaboratrices nous expliquait, qu’avant de rejoindre le programme, elle avait envie d’agir mais qu’elle ne voyait pas comment et quand le faire. Lorsque Sanofi lui a proposé d’accompagner un réfugié pour l’aider à mieux s’intégrer professionnellement, elle s’est dit “Voilà ! Je vais pouvoir faire quelque-chose dans mes cordes !”

Enfin, ce type de programme développe un certain nombre de compétences, ne serait-ce que la pédagogie, la communication, le management... l’entreprise a beaucoup à y gagner. C’est un partenariat gagnant-gagnant, très enthousiasmant »

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly