• Le 1er programme de co-training "réfugiés - salariés" en entreprise

    Notre mission : transmettre des codes professionnels et culturels pour s'entendre

  • Notre vision

    Accueillir l'autre, c'est retrouver le sens du vivre-ensemble

    La France est riche...

    Oui, nous habitons un pays riche, de multiples talents, de multiples sensibilités, de multiples histoires...

    Les personnes reconnues réfugiées accueillies sur notre territoire arrivent avec de nouvelles richesses. Sachons les recevoir.

    Voulons-nous vivre ensemble?

    A ériger des murs, à nos frontières, et dans nos têtes, on relève surtout l'angoisse de ceux qui sont derrière. C'est nous qui sommes derrière!

    Cet "entre-soi" qu'on semble du coup chérir ne cache-t-il pas un simple "chacun pour soi"?

    Des liens et des histoires concrètes

    A l'origine de ce programme, il y a la volonté de créer des liens pour un maximum de personnes réfugiées et un maximum de personnes en activité dans notre pays, afin qu'aux fantasmes et aux peurs nous soyons capables d'opposer des histoires concrètes. "Quand vous accueillez dans votre communauté des Syriens qui vous manifestent leur gratitude, que vous entendez leur histoire, vous êtes blindés contre la xénophobie..." On s'y met?

  • Le programme

    Le 1er programme de co-training "réfugiés-salariés" en entreprise

    Kodiko vient du grec "codes"

    Le demandeur d'asile, une fois reconnu son statut de réfugié, a la possibilité de travailler. Cet accès au marché du travail est cependant très théorique pour la personne réfugiée, qui n'en connaît pas les codes, ne possède pas de réseau professionnel, etc.

     

    Parce que l'intégration professionnelle est essentielle tant pour la personne réfugiée que pour la société qui l'accueille, Kodiko vise à transmettre des codes professionnels et culturels aux différentes parties (personnes réfugiées, personnes en activité), afin qu'elles puissent mieux communiquer.

    Pourquoi parler de co-training?

    Nous ne cherchons pas à réinventer la roue, mais à nous inspirer de ce qui tourne, en l'occurrence de programmes européens et nord-américains de mentorat de réfugiés par des professionnels en activité.

     

    Le principe du programme?

    • Des binômes "1 personne réfugiée - 1 salarié volontaire" sont formés sur la base d'une proximité de compétences ou d'intérêts professionnels.
    • Les binômes sont constitués pour une période de 6 mois, renouvelable une fois.
    • Réfugié et salarié se rencontrent une fois tous les 15 jours, sur le lieu de travail du salarié, durant ses heures de travail.
    • Le salarié volontaire aide la personne réfugiée à mieux comprendre l'organisation du marché du travail, les règles du recrutement, les codes et les usages au sein de l'entreprise... Des choses simples à partager, qui comptent énormément!

    Pourquoi ce terme de "co-training" plutôt que celui de "mentorat"?

     

    Car il s'agit aussi d'un entrainement (ou d'un développement de compétences) pour le salarié volontaire auquel est proposée une courte formation initiale, plus un accompagnement au fil de l'eau, par des professionnels de l'interculturel, de la psychologie sociale et du monde associatif des réfugiés. Chaque partie a à y gagner!

    Salariés, réfugiés, entreprises : tous gagnants

    • Pour la personne réfugiée, c'est l'occasion d'acquérir des connaissances générales et sectorielles sur le marché du travail; d'accéder à un premier réseau professionnel; de parler de ses compétences et de ses projets professionnels, bref de se reconstruire en tant que professionnel.
    • ​​Pour le salarié volontaire, c'est l'opportunité de s'engager dans une action qui fait sens, de s'épanouir différemment au travail; de développer de nouvelles compétences et (pourquoi pas?) de devenir un référent interculturel dans l'entreprise ; et finalement d'étendre son réseau personnel et professionnel.
    • Pour l’entreprise, c'est la chance de fédérer des collaborateurs autour d'engagements forts, de développer leurs compétences, de renforcer son image d'entreprise responsable, tout en se donnant l'opportunité peut-être de détecter des signaux faibles, ou de mieux comprendre de nouveaux marchés.
  • L'équipe

    Des compétences complémentaires au service d'une seule mission.

    Cécile Pierrat Schiever

    Co-fondatrice, Présidente de l'association

     

    « C’est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et c’est notre regard aussi qui peut les libérer. »

    Amin Maalouf, Les Identités meurtrières, 1998.

     

    Diplômée en sciences économiques et sociales, trilingue et biculturelle, Cécile a grandi en France et en Grèce. Mère de 3 enfants, elle revient en France après 20 ans d’expériences en Europe, Moyen-Orient et Amérique du Nord. Cécile a travaillé en milieu interculturel en tant que salariée et entrepreneur et connait les difficultés d'intégration dans un pays étranger. Elle a co-fondé en Grèce le 1er site de vente en ligne de produits de déco, liquidé suite à la crise grecque. Elle est par ailleurs bénévole pour l’association Energie Jeunes, qui cherche à promouvoir la persévérance scolaire dans les collèges défavorisés.

    Présidente de l'association Kodiko, elle travaille sur la conception et le déploiement du programme, le développement des partenariats associatifs, le recrutement des personnes réfugiées et la communication.

     

    LinkedIn

    Maÿlis Dupont

    Co-fondatrice, Conseil

     

    « Peu importe quelle originalité nous revendiquons, avec parfois plus de conformisme qu’on ne le pense, l’important est de savoir communiquer avec l’autre, avec les autres. »

    Stéphane Hessel, Tous comptes faits… ou presque, 2011.

     

    Normalienne en sciences sociales, enseignant-chercheur, puis entrepreneur du web, Maÿlis a porté une startup durant près de 4 ans, avant de connaître une liquidation. Elle intervient aujourd'hui sur des missions d'accompagnement, de formation ou d'évaluation dans les domaines de l'innovation tech et de l'innovation sociale. Ses thématiques de prédilection sont l'emploi, le travail et les nouvelles formes d'activité. Mère de 2 enfants, Maÿlis est par ailleurs mentor bénévole d'entrepreneurs pour le Startup Leadership Program.

    Conseil pour Kodiko, Maÿlis intervient dans la conception et l'évaluation du programme, le développement des partenariats, notamment avec les entreprises, et le lobbying.

     

    LinkedIn

    Twitter: @mdpon

    Cécile Gros

    Coordinatrice

     

    Après 20 années chez EDF en tant que chef de projet Informatique & Télécoms, Cécile choisit de se tourner vers le secteur associatif et d'aider à l'accueil des personnes réfugiées. Responsable du suivi des binômes "réfugiés - salariés" au sein de l'association, elle s'occupe de toute l'animation du parcours, coordonne l'équipe ressources pour l'animation d'ateliers, participe au recrutement des personnes réfugiées et apporte plus généralement toute son expertise en matière de gestion de projet.

     

    LinkedIn

    Lusine Hovhannisian

    Chef de projet

     

    Lusine est avocate de formation, spécialisée dans le domaine des droits de l'homme. Elle a plus de 15 ans d'expérience de gestion et développement de projets internationaux au sein d'ONG et d'organisations internationales, dans plusieurs régions du monde (Proche Orient et Afrique du Nord, Europe centrale et orientale, etc.). En tant que chef de projet, Lusine participe au développement des partenariats associatifs, à la levée de fonds et aux actions de recrutement des personnes réfugiées.

     

    LinkedIn

    Emmanuel Hourcade

    Référent Emploi

     

    Anciennement conseiller en mission locale, œuvrant pour l’insertion professionnelle de jeunes en zone urbaine difficile, actuellement fonctionnaire au sein d'une administration du Ministère de l'Intérieur, Emmanuel est aussi une personne de réseau et une personnalité engagée. Il intervient comme conseil sur le parcours Emploi auprès de l'association et participe à l'organisation d'ateliers pour les personnes réfugiées.

     

    LinkedIn

    Jean-Louis Lejay

    Référent Emploi

     

    Hier entrepreneur dans la tech, aujourd’hui consultant en management, par ailleurs mentor pour des entrepreneurs au sein du Startup Leadership Program, Jean-Louis connaît très bien les ressorts du marché du travail, de la recherche d’emploi à la création d’entreprise. Il intervient comme conseil sur le parcours Emploi auprès de l'association et participe à l'organisation d'ateliers pour les personnes réfugiées.

     

    LinkedIn

    David Hamelin

    Trésorier

     

    David est chasseur de têtes, fondateur de l'entreprise People Leverage, spécialisé dans le recrutement pour les secteurs de la banque et de l'assurance en particulier. Ancien bénévole au sein de 60 000 Rebonds, une association accompagnant les entrepreneurs en faillite dans leur rebond, David apporte à Kodiko son expérience dans le milieu associatif, son réseau, ainsi qu'une forte connaissance du marché du travail et des procédures de recrutement. David est trésorier de l'association.

     

    LinkedIn

    Et bien d'autres...

     

     

    Caroline, architecte syrienne et formidable ambassadrice de notre programme; Ali, graphiste iranien également dans le programme, qui met toutes ses compétences au service de notre communication; Francois, un talentueux photographe; Stéphanie et Laure, deux expertes comm' ; Isabelle, une juriste très connectée...

  • Les partenaires

    Ils participent à notre action et la soutiennent.

  • Contact

    Vous êtes une entreprise ou une fondation d'entreprise intéressée par le programme, un professionnel en activité désireux de faire un bout de chemin avec un réfugié, une association ou un acteur public oeuvrant dans le domaine de l'accueil ou de l'intégration professionnelle... Contactez-nous! Nous avons besoin de chacun pour faire de ce programme un succès.

  • KodikoFr

    @KodikoFr

  • Réfugiés / Refugees

    Parlez-nous de vos expériences ou de vos projets professionnels et rejoignez notre programme!